La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h00 04 92 52 34 66
logo Biocoop
Biocoop Le Grenier Daudet
Biocoop Le Grenier Tokoro
Biocoop le Grenier Carnot
Biocoop Le Grenier Tallard
Mes courses en ligne

Thierry Correard - noix

Thierry Correard - noix

05150

Sainte-Marie

Dans la haute vallée de l'Oule au Sud des Hautes Alpes, Thierry Correard est un agriculteur dynamique qui aime partager sa passion de l'arboriculture et de l'élevage!
Il a repris en 2021 les vergers de noyers et pruniers de Liliane Combe et de son conjoint, fournisseurs historiques du Grenier.

Un agriculteur dynamique et passionné

C’est un producteur aux multiples activités : il est arboriculteur, avec la culture de cerisiers, d’abricotiers et 7ha de noyers. Il est également éleveur, avec des vaches écossaises, connues pour leur rusticité et leur bonne adaptation en montagne, ainsi que dresseur de chiens pour la chasse. Il est enfin trufficulteur, une passion devenue un métier.

Ses noyers viennent de passer en bio cette saison, après 3 ans de conversion. « J’en avais marre du conventionnel, avec ses prix bas et imposés. De plus, je n’ai jamais utilisé de traitement chimique. Le label bio est donc en adéquation avec ce que l’on vit au quotidien. Dans la vallée, les autres nuciculteurs sont en grande majorité bio. D’ailleurs, nous avons ensemble comme projet de créer une appellation pour mieux faire connaitre nos noix. » nous dit Thierry.

Une transmission de confiance par des amis de longue date

En 2021, il reprend l’ensemble des noyers et des pruniers de Liliane Combe et son conjoint Jean Pierre Begou, des fournisseurs historiques du Grenier.

Cette reprise n’est pas le fruit du hasard puisqu’ils se connaissent de longue date : le père de Thierry est le meilleur ami de Jean Pierre. Ensemble, ils les ont aidés à récolter et trier les noix depuis de nombreuses années.

Quand le couple a décidé de prendre leur retraite, c’est tout naturellement que Thierry leur a loué leur vergers, ce qui représente 6ha de noyers et 2ha de pruniers.

Cela amène sa production de noix à 13ha, sans compter les parcelles de jeunes noyers qui ne seront productifs que dans 10 à 15 ans.

De la culture à la récolte des noix

Il cultive deux variétés : la Franquette, communément appelée "Noix de Grenoble" et la Ronde de Bruis, variété moins connue mais au goût raffiné, considérée comme la noix régionale. Dans les vergers, il utilise le fumier de ses vaches ainsi qu’un complément d’engrais bio composé de phosphate / phosphore.

La récolte a lieu à partir de septembre, lorsque les noix sont bien mûres. Les noyers sont secoués à l'aide d'un vibreur, puis ramassées mécaniquement. Elles sont ensuite lavées pour retirer les restes de bogues autour des coquilles, triées pour se débarrasser des feuilles et pierres et enfin séchées d’octobre à novembre.

Une année normale, la ferme de Thierry produit entre 11 et 13T de noix sèches. 

Une fois sèches, elles sont de nouveau triées : les noix cassées et les plus légères ( c’est-à-dire les coquilles vides) sont écartées. Enfin, les noix trop petites sont broyées sur place dans une noyeuse. Les brisures de noix sont envoyées à quelques kilomètres de là au moulin tenu par Aurore Tenoux de Valdinoix pour être transformées en délicieuse huile de noix.

Retour